';
side-area-logo

Goût et cuisine slow en Romagne

Goût et cuisine slow en Romagne

Mer et terre, richesse et pauvreté sont aux racines de la cuisine lente en Romagne : une cuisine qui est toute un roman, comme ses vins sont poésie.

Mer et terre, richesse et pauvreté sont aux racines de la cuisine lente en Romagne : une cuisine qui est toute un roman, comme ses vins sont poésie.

                                                                                       

cucina slow in Romagna piadina romagnola
La

PIADINE

Le “pain des Romagnoles”, la gourmandise la plus fameuse, la piadine peut être mangée en Romagne dans n’importe quel contexte : servie en petits triangles, bien chaude dans une corbeille, ou bien à la table du restaurant ; ou aussi pour un morceau en pied, dès qu’on la prépare, chez un kiosque sur la plage. Simple et versatile, elle est bonne aussi seule que farcie dans plusieurs façons, première entre toutes la typique combinaison avec le squacquerone, la roquette et le jambon cru.

cucina slow in Romagna enogastronomia e vino
Les

VINS

Le Sangiovese est le vin de Romagne par excellence, fruité et ravissant, parfait pour accompagner des plats savoureux comme les assiettes de charcuterie et de fromages, les premiers plats de pasta fraiche ou de gibier. Mais il n’est pas le seul : l’Albana, le Trebbiano, le Pagadebit aussi sont des vins excellents, tous à essayer, peut-être au cours d’une dégustation chez une des cantines de notre territoire.

cucina slow in Romagna pesce e cucina marinara
Le

POISSON

L’Adriatique est une mer généreuse, dont les dons sont à la base de la cuisine des villes de la rivière. Poisson gras à manger frit ou au grill, fruits de mer protagoniste de savoureux consommés et premiers plats, et puis seiches, calamars, loups de mer, bars et morues qui triomphent sur le grill, gratinés ou dans beaucoup d’autres plats. Même en combinaison avec la piadine, comme avec la très savoureuses piada avec les sardines.

cucina slow in Romagna formaggi
Le

FROMAGE

Cuisine lente en Romagne va dire aussi fromage, comme le fraiche et crémeux squacquerone, parfait en combinaison avec la roquette ou en clé douce, avec les figues caramélisés.
E puis naturellement il y a l’étoile de tout l’ensemble, le trésor des bourgs collinaires comme Sogliano : le fromage de fosse, dont le gout unique enrichit chaque plat.

cucina slow in Romagna olio d'oliva
L’

HUILE

Les collines de Romagne alternent le vert des vignes aux tintes argentées des olives: et l’huile produit ici est parmi les plus précieux d’Italie. Le plus fameux est le Brisighello, l’ « or vert » de Brisighella, parfumé, piquant et parfait pour caractériser des sauces, légumes et aussi plats de poisson. Les agritourismes et fermes agricoles organisent des dégustations pour apprendre à le connaitre et apprécier.

cucina slow in Romagna pasta fresca
La

PASTA FRAICHE

L’orgueil de la typique grand-mère romagnole, la pasta fraiche tirée à la main avec le rouleau, est la grande protagoniste de la table de Romagne: cappelletti, tagliatelle et strozzapreti, à saisonner avec des riches sauces de viande ou simplement avec beurre etsangee. Et puis les passatelli, à manger dans un bouillon ou bien dans des fanatiseuses interprétations sèches ici, rien ne parle de maison comme les cappelletti de la grand-mère, l’azdora romagnole.

cucina slow in Romagna funghi e bosco
Les

FRUITS DU BOIS

Champignons, truffes et châtaines triomphent sur les tables d’automne. Il sont recueillis en abondance dans les bois de Romagne et ils accompagnent le gout du gibier et des entrées riches et parfumées, parfaites pour regagner confiance après une longue promenade ou bien une excursion sur les collines.

cucina slow in Romagna carne

VIANDE ET CHARCUTERIE

La mora romagnola est une race porcine autochtone, une fois très répandue en Romagne car elle était rustique et apte à être élevée en plein air, mais qu’a risqué de disparaitre définitivement au cours de l’après-guerre. Aujourd’hui elle et appréciée à nouveau pour ses viandes graisses et savoureuses, parfaites à déguster à la grille ou pour préparer de la charcuterie.

L’héritage de Pellegrino Artusi

À Pellegrino Artusi doit-être reconnu le mérite d’avoir créé, déjà en 1891, la première récolte de recettes de cuisine italienne dans son complexe; et à Forlimpopoli on cultive fièrement sa mémoire chez Casa Artusi, école de cuisine, atelier et restaurant, et au course de la Festa Artusiana, qui une fois par an récueillit le mieux de la cuisine nationale.

Mais les recettes de l’Artusi peuvent-être savourées aussi chez autres restaurants du territoire, par exemple chez Ca’ del Be’ à Bertinoro : une garantie de gout et tradition et un pilier de la cuisine slow de Romagne.

cucina slow in Romagna pellegrino artusi
X